© 2019 par La Philo de Sophie - Tous droits réservés

Designé par Stéphanie Francois

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Sophie Shaguene

37, rue de Cernay

68520 BURNHAUPT-LE-BAS

sophie.schaguene@laphilodesophie.com

Du 7 au 13 novembre: Libération

November 6, 2016

 

 

 

Bonjour à tous! <3 <3 <3

 

La semaine dernière était favorable à notre reconnexion à notre Soi, notre vrai nous. Mais certains évènements de notre passé sont parfois difficiles à surmonter, leur souvenir nous fait retomber dans d'ancien schémas que nous souhaiterions dépasser.

Cette semaine, ça sera plus facile! Nous sommes invités à en profiter pour faire la paix avec ces évènements afin d'avancer plus sereinement sur notre chemin et affirmer notre changement. Cet article est un peu long mais le sujet est important et je pense qu'une vidéo devrait en faire l'objet prochainement! :)

Nous terminerons dimanche dans les énergie de la semaine suivante avec une Super Lune hyper vibrante lundi 14 dont nous reparlerons!

Libération

 

 

Il n'est pas toujours facile de se libérer de son passé pour changer. Le fait d'exprimer notre vrai nous comme nous y sommes invités depuis plusieurs semaine (voire mois en fait!), nous confronte forcément à notre entourage au regardes des autres, des notre famille. Et quand il s'agit des remarques entre autre, de la famille, cela nous replonge dans nos vieux schémas et nous freinent dans notre évolution si on se laisse submergés...

 

On retombe en enfance. Quand nos peurs nous ramènent à notre enfance, il est plus dur de s'en séparer, car cela réveille d'anciennes douleurs, ce rapport "parent/enfant" où l'on avait pas forcément notre mot à dire et où la paroles de nos parents était toute puissante. On ne s'en rend pas forcément compte, mais me^me à l'âge adulte, ces paroles reste, ces schémas sont ancrés, et nous avons toujours tendance à tenir compte de l'avis de nos parents.

 

 

 

 

 

Ce ne sont pas nos peurs! Bien sûr, nos proches s’inquiètent pour nous, nous voient évoluer, grandir et changer. Cela leur fait peur et ils l'expriment en nous faisant remarquer que peut-être, nous avons craqué notre slip. MAIS! Ce sont leurs propres peur! Peut-être qu'eux n'auraient pas osé changer de la sorte, ou faire ce qu'on fait, ils sortent de leur zone de confort à travers nous. Et ce n'est pas facile, et c'est compréhensible. Mais restons conscients que ce ne sont pas nos peurs, mais les leurs, et que si elles nous ne les prenons pas comme notre, tout va bien, tout est possible! Gardons le contrôle de nos pensées et de nos émotions, nous en avons bien assez pour nous accaparer celles des autres! :)

 

Certains évènement plus moins difficiles ont pu nous marquer et nous faire perdre confiance en nous. On crois parfois avoir fait le deuil d'une relation, d'un décès, d'une situation difficile et cet évènement peut ressurgir dans nos vis à la moindre difficultés pour nous rappeler, ou plutôt nous faire croire que nous sommes pas assez forts pour arriver à faire quelque chose. Mais c'est faux.

 

Petit exercice libérateur:

 

Fermons les yeux et inspirons en gonflant notre ventre, puis expirons profondément , cela 3 fois .

 

Quand ces souvenirs douloureux arrivent, il nous suffit de les regarder, de les voir avec amours. Regardons quelle personne nous étions à cette époque et voyons maintenant ce que nous avons appris, ce que nous sommes devenus, ce que nous avons traversé. Nous sommes toujours là, plus en vie que jamais. Alors remercions ce souvenir pour la force qu'il nous a donné, la victoire d'avoir surmonté une épreuve!

Et chaque fois qu'il revient je vous propose cette phrase à arranger à votre goût ou situation:

 

"Je te remercie de me rappeler à quel point je suis fort(e) et  grandi(e) aujourd'hui grâce à toi. Mais je te rends à l'Univers car je n'ai plus besoin de toi pour me le rappeler. Merci."

 

Répétez-là en prenant bien conscience de ce que vous dites et autant de fois que vous en ressentez le besoin. Vous aurez fait la Paix avec cette situation et un jour, ce souvenir ne soulèvera en vous que de la fierté et de la gratitude d'être là.

 

 

La  carte du jeu "La Fleur de Vie" de Denise Jarvie exprime très bien cela (à relire plusieurs fois si besoin je vous avoue qu'il faut méditer dessus! :) )

 

 

 

"Liberté

Libérez-vous vous même des manifestations d